Accueil > Afrique > Projet ANJE

En 2014 et 2015, la Ville et du Canton de Genève ont soutenu la première phase du projet de promotion de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant au Burkina Faso, Gabon et Niger (projet ANJE).

BETTY-1Dans la perspective des droits humains, la protection, la promotion et le soutien à l’allaitement doivent être reconnus comme une intervention essentielle pour réduire la mortalité et la morbidité infantiles qui restent élevées en Afrique et améliorer la santé de l’enfant. Ce projet vise à optimiser les pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant par l’amélioration du système d’information et de soutien aux parents et le renforcement des capacités des acteurs institutionnels et communautaires. Il comprendra des actions de sensibilisation des populations locales dans les zones du projet ainsi que des actions de plaidoyer aux niveaux local, national et international.

Le projet a bénéficié à 250 000 femmes en âge de procréer, 66.000 femmes enceintes/allaitantes et autant d’enfants de 0 à 2 ans dans les trois pays concernés. Il bénéficiera également aux 100 agents de santé et 200 agents de santé communautaires qui seront formés dans lesdits pays. Le Projet contribuera aussi à l’amélioration des possibilités d’atteindre les composantes « santé » des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

L’intervention du projet au Burkina Faso, par l’Association pour la Promotion de l’Alimentation Infantile au Burkina Faso (APAIB), s’est concentrée sur le district sanitaire de Sapouy, un des 63 districts sanitaires du pays. Au Gabon, l’intervention du projet par l’Association Gabonaise pour la Promotion de l’Alimentation Infantile (AGPAI) s’est localisée au niveau du deuxième et troisième arrondissement de Libreville. Au Niger, l’intervention du projet s’est concentrée sur le District Sanitaire II de la Commune urbaine de Niamey. Ce district, qui comprend les arrondissements administratifs de Niamey III et Niamey IV, est constitué en majorité de vingt-six  quartiers urbains et péri urbains et de six villages à caractère rural. La localisation ciblée s’est appliquée surtout aux activités de formation et en partie à celles de sensibilisation.

Une partie des activités de sensibilisation et les activités de capitalisation et plaidoyer avaient également une portée plus large, visant un public au-delà de ces zones d’interventions,  au niveau national et international. La première phase du projet ANJE a été coordonné par le bureau régional IBFAN Afrique francophone, à Ouagadougou au Burkina-Faso, en collaboration avec IBFAN-GIFA.

Liens utiles

Burkina Faso

Niger

Gabon

Togo