Allaitement & Monde
 Allaitement et VIH/SIDA
 Alimentation des enfants en situation d'urgence
 Détection de résidus chimiques dans le lait maternel
 Contamination du lait industriel
 Alimentation, santé et droits de l'enfant
Détection de résidus chimiques dans le lait maternel
Si actuellement, n’importe où dans le monde, on soumettait des nouveau-nés à des analyses, celles-ci révéleraient probablement une accumulation de substances chimiques (dioxines, PCB, mercure, phtalates, pesticides, bisphenol A…). Or il est démontré que ces produits chimiques sont susceptibles de passer au fœtus par le placenta durant la grossesse puis par le lait maternel.

Bien que le lait maternel puisse contenir certains résidus, allaiter reste certainement la meilleure option car le lait maternel contient des substances qui permettent au nourrisson de développer et de renforcer son système immunitaire, ce qui le plus souvent contrebalance largement l'effet négatif des résidus.

Les laits industriels sont-ils un choix plus sûr ? Certainement pas. Des métaux lourds comme le plomb, l’aluminium, le cadmium et le mercure… ainsi que d'autres agents qui perturbent le système hormonal ont tous été détectés dans des aliments commercialisés pour bébés. Des lots de laits industriels ont déjà été retirés du marché dans divers pays suite à une contamination bactérienne ou industrielle. En effet les laits en poudre ne sont pas des produits stériles.
Version Imprimable Retour à l'accueil