Accueil > International > International Maternity Protection

INTERNATIONAL Working mothers face a double challenge: to fully assume their maternal and nurturing role while maintaining their working capacity in order to remain effective and professionally integrated.

Text français ci-dessous

For this to be possible, these working mothers must benefit from maternity protection measures guaranteed at the national level by laws in accordance with Convention No. 183 (2000) and Recommendation No. 191 of the International Labour Organization. Since the 1990s, GIFA has been committed to ensuring that such maternity protection measures are adopted and implemented in all countries around the world.

Maternity protection measures adopted by States should include, at a minimum, the following points:

  1. Comprehensive coverage of all women workers (including self-employed women, women working in the informal economy, women working in family businesses and women working part-time)
  2. Maternity leave of at least 24 weeks with a mandatory break during the 6 weeks after childbirth
  3. The guarantee of remuneration throughout the leave (amounting to 100% of the salary)
  4. The guarantee of free medical and paramedical checks and care during pregnancy, childbirth and breastfeeding
  5. Safe and healthy work during pregnancy and breastfeeding
  6. The guarantee to return to work at the end of maternity leave (labour protection)
  7. Protection against all forms of discrimination related to women’s reproductive role
  8. An environment that supports continued breastfeeding at the end of the leave through paid breastfeeding breaks
  9. Company policies enabling workers of both sexes to reconcile their family and professional responsibilities (parental leave, flexible hours, crèches, breastfeeding rooms, leave when children are ill, etc.)

From 2014 onwards, GIFA integrates its advocacy for optimal maternity protection into the overall Human rights context by sending targeted shadow reports to the Committee on the Elimination of Discrimination Against Women.

Indeed, maternity protection is by its very nature included in the range of rights protected by the Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women (CEDAW), in particular from the perspective of equality between men and women in employment (Article 11 CEDAW) and the right to health (Articles 12 and 14 § 2 let. b CEDAW and General Recommendation No 24 on women and health).

Our purpose is to convince the Committee to issue concluding observations to States parties subject to its periodic review urging them to respect, protect and fulfil the rights of working mothers through effective maternity protection measures in accordance with their international obligations as defined, inter alia, by ILO Convention 183 (2000) and the CEDAW Convention.

More Information


maternity-protection

INTERNATIONAL Les mères qui travaillent sont confrontées à un double défi : assumer pleinement leur rôle maternel et nourricier tout en maintenant leur capacité de travail de manière à rester efficaces et insérées professionnellement.

Pour que cela soit rendu possible, ces mères actives sur le plan professionnel doivent bénéficier de mesures de protection de la maternité garanties sur le plan national par des lois conformes à la Convention No 183 (2000) et la Recommendation n°191 de l’Organisation internationale du travail. Depuis les années 90, GIFA s’engage pour que de telles mesures de protection de la maternité soient adoptées et implémentées dans tous les pays du monde.

Les mesures de protection de la maternité adoptées par les Etats devraient comprendre, au minimum, les points suivants :

  1. une couverture complète de toutes les femmes qui travaillent (y compris les travailleuses indépendantes, les employées dans l’économie informelle, les employées dans l’entreprise familiale et les travailleuses à temps partiel)
  2. un congé maternité d’au moins 24 semaines avec un arrêt obligatoire pendant les 6 semaines après l’accouchement
  3. la garantie d’une rémunération tout au long du congé (montant s’élevant à 100% du salaire)
  4. la garantie de contrôles et de soins médicaux et paramédicaux gratuits pendant la grossesse, l’accouchement et la période d’allaitement
  5. un travail sécuritaire et sain durant la période de grossesse et d’allaitement
  6. la garantie de réintégrer son travail à la fin du congé maternité (protection du travail)
  7. une protection contre toute forme de discrimination liée au rôle reproductif des femmes
  8. un environnement qui soutienne la poursuite de l’allaitement à la fin du congé par le biais de pauses allaitement rémunérées
  9. des politiques d’entreprise permettant aux travailleurs des deux sexes de concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles (congé parental, heures flexibles, crèches, locaux d’allaitement, congés lors de maladies des enfants, etc.)

A partir de 2014, GIFA intègre son plaidoyer en faveur d’une protection de la maternité optimale dans le contexte global des Droits humains par l’envoi de rapports alternatifs ciblés au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (En Anglais).

En effet, la protection de la maternité est par essence comprise dans l’éventail des droits protégés par la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination a l’égard des femmes (CEDAW) (Angl.), notamment dans la perspective de l’égalité entre hommes et femmes en matière d’emploi (article 11 CEDAW) et du droit à la santé (articles 12 et 14 § 2 let. b CEDAW ainsi que la Recommandation générale No 24 sur les femmes et la santé).

Notre but est de convaincre le Comité d’émettre à l’intention des Etats parties soumis à son examen périodique des observations finales (Angl.) les enjoignant à respecter, protéger et à concrétiser les droits des mères qui travaillent par le biais de mesures de protection de la maternité efficaces et conformes à leurs obligations internationales telles que définies, entre autres, par la Convention 183 (2000) de l’OIT et par la Convention CEDAW.

Liens utiles