Accueil > International > Protection Maternité

maternity-protectionLes mères qui travaillent sont confrontées à un double défi : assumer pleinement leur rôle maternel et nourricier tout en maintenant leur capacité de travail de manière à rester efficaces et insérées professionnellement.

Pour que cela soit rendu possible, ces mères actives sur le plan professionnel doivent bénéficier de mesures de protection de la maternité garanties sur le plan national par des lois conformes à la Convention No 183 (2000) et la Recommendation n°191 de l’Organisation internationale du travail. Depuis les années 90, GIFA s’engage pour que de telles mesures de protection de la maternité soient adoptées et implémentées dans tous les pays du monde.

Les mesures de protection de la maternité adoptées par les Etats devraient comprendre, au minimum, les points suivants :

  1. une couverture complète de toutes les femmes qui travaillent (y compris les travailleuses indépendantes, les employées dans l’économie informelle, les employées dans l’entreprise familiale et les travailleuses à temps partiel)
  2. un congé maternité d’au moins 24 semaines avec un arrêt obligatoire pendant les 6 semaines après l’accouchement
  3. la garantie d’une rémunération tout au long du congé (montant s’élevant à 100% du salaire)
  4. la garantie de contrôles et de soins médicaux et paramédicaux gratuits pendant la grossesse, l’accouchement et la période d’allaitement
  5. un travail sécuritaire et sain durant la période de grossesse et d’allaitement
  6. la garantie de réintégrer son travail à la fin du congé maternité (protection du travail)
  7. une protection contre toute forme de discrimination liée au rôle reproductif des femmes
  8. un environnement qui soutienne la poursuite de l’allaitement à la fin du congé par le biais de pauses allaitement rémunérées
  9. des politiques d’entreprise permettant aux travailleurs des deux sexes de concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles (congé parental, heures flexibles, crèches, locaux d’allaitement, congés lors de maladies des enfants, etc.)

A partir de 2014, GIFA intégrera son plaidoyer en faveur d’une protection de la maternité optimale dans le contexte global des droits humains par l’envoi de rapports alternatifs ciblés au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes. En effet, la protection de la maternité est par essence comprise dans l’éventail des droits protégés par la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination a l’égard des femmes (CEDAW), notamment dans la perspective de l’égalité entre hommes et femmes en matière d’emploi (article 11 CEDAW) et du droit à la santé (articles 12 et 14 § 2 let. b CEDAW ainsi que la Recommandation générale No 24 sur les femmes et la santé).

Notre but est de convaincre le Comité d’émettre à l’intention des Etats parties soumis à son examen périodique des observations finales les enjoignant à respecter, protéger et à concrétiser les droits des mères qui travaillent par le biais de mesures de protection de la maternité efficaces et conformes à leurs obligations internationales telles que définies, entre autres, par la Convention 183 (2000) de l’OIT et par la Convention CEDAW.

Liens utiles