Accueil > Uncategorized > Vitamine D et allaitement

Pour éviter de développer une carence en vitamine D (vitD), l’Académie Américaine de Pédiatrie et l’Institut National de la Santé (NIH) recommandent actuellement (2021) que les nourrissons allaités et partiellement allaités reçoivent un supplément de 400 UI par jour de vitD dès les premiers jours de vie (https://ods.od.nih.gov/pdf/factsheets/VitaminD-Consumer.pdf).  

Une étude récente montre qu’une alternative à la supplémentation directe de l’enfant est de supplémenter la mère (Andrews L et al: Comparison of Infant Bone Mineral Content and Density After Infant Daily Oral VitD 400 IU Supplementation Versus Nursing Mother Oral 6,400 IU Supplementation: A Randomized Controlled Lactation Study. Breastfeed Med. 2022;17(6):493-500. http://doi.org/10.1089/bfm.2021.0281.

Résumé de l’article : Andrews et al. Le contenu minéral osseux (CMO) et la densité minérale osseuse (DMO) des nourrissons ont été mesurés pour déterminer l’efficacité de la supplémentation en vitD. Ces paramètres ont été mesurés pour deux groupes de nourrissons nourris exclusivement au sein. Un groupe de nourrissons, ainsi que leurs mères, ont reçu une supplémentation directe en vitD (400 UI vitD3/jour), tandis que les nourrissons de l’autre groupe n’ont pas reçu de vitD directe, mais leurs mères ont reçu une supplémentation à haute dose (6,400 UI vitD3/jour).

Le CMO et la DMO ne différaient pas significativement à l’âge de 1, 4 ou 7 mois entre les deux groupes de nourrissons, ce qui montre que la supplémentation en vitD à haute dose (6,400 UI/jour) des mères satisfait efficacement les besoins en vitD du nourrisson exclusivement allaité.

Sécurité de la supplémentation à haute dose (6,400 UI vitD/jour) pour la mère et le nourrisson.

Des données ont été publiés indiquant qu’un supplément de 6,400 UI vitD/jour donné à la mère qui allaite est sans danger ni pour la mère, ni pour l’enfant (Wagner C, et al : Safety Aspects of a Randomized Clinical Trial of Maternal and Infant Vitamin D Supplementation by Feeding Type Through 7 Months Postpartum. Breastfeed Med. 2020 ; 15(12):765-775. http://doi.org/10.1089/bfm.2020.0056). Cependant, la limite supérieure actuellement recommandée pour les adultes par le NIH est de 4,000 UI vitD/jour (https://ods.od.nih.gov/pdf/factsheets/VitaminD-Consumer.pdf). Malheureusement, cette dose n’a pas été examinée par Andrews et al pour supplémenter les mères allaitantes pour satisfaire les besoins en vitD de leurs nourrissons.

Enfin, en choisissant la méthode de supplémentation en vitD pour les nourrissons, il faut mentionner que la supplémentation orale directe des nourrissons est simple, et lorsqu’une réduction de l’allaitement ou son arrêt se produit, des suppléments oraux directs de vitD à 400 UI/jour deviennent nécessaires de toute façon pour le nourrisson, indépendamment de la supplémentation de la mère.

Robert Peck, Président de GIFA