Accueil > Communiqués de Presse > La Suisse ratifie la convention n° 183 sur la protection de la maternité – OIT, 4 juin 2014

 La Suisse est devenue le 29ème Etat membre à ratifier cet important instrument en faveur de l’égalité qui garantit une protection aux travailleuses en cas de maternité.

En déposant le 4 juin 2014 l’instrument de ratification de la convention n° 183 sur la protection de la maternité, la Suisse est devenue le 29ème Etat membre à ratifier cet important instrument en faveur de l’égalité qui garantit une protection aux travailleuses en cas de maternité.

En transmettant l’instrument de ratification, M. Boris Zürcher, Secrétaire d’Etat et chef de la délégation suisse à la 103ème session de la Conférence internationale du travail a déclaré que «Ce nouvel engagement pour les normes de l’OIT est important, car il marque la volonté de la Suisse de poursuivre son engagement pour des conditions sociales performantes et pour favoriser la présence des femmes sur le marché du travail».

En recevant l’instrument de ratification, le Secrétaire général de la Conférence a déclaré que « en ratifiant la norme internationale la plus avancée en la matière, la Suisse reconnaît l’importance que revêt la protection de la maternité pour l’égalité entre hommes et femmes dans un monde où les femmes sont de plus en plus à nombreuses à exercer une activité professionnelle et où leur contribution au revenu familial augmente rapidement ».

Cette ratification devrait contribuer à raviver l’intérêt suscité par la protection de la maternité afin de garantir à l’ensemble des femmes employées une protection adéquate comme celle établie par la convention n° 183. Malgré les nombreux progrès accomplis au plan mondial, la grande majorité des travailleuses – soit environ 830 millions de personnes principalement en Asie et en Afrique – ne bénéficie toujours pas d’une protection de la maternité adéquate. En outre, la discrimination à l’égard des femmes pour des motifs liés à la maternité tout comme l’exigence de garantir l’application effective des législations dans la pratique demeurent des problèmes très largement répandus. La convention n° 183 vise précisément à établir, au plan international, une référence pour les régimes nationaux de protection de la maternité et l’OIT promeut activement sa ratification en tant que l’une des quatre conventions essentielles de l’OIT ayant trait à l’égalité entre hommes et femmes aux côtés des conventions n°100 sur l’égalité de rémunération, la convention n° 111 concernant la discrimination (emploi et profession) et la convention n° 156 sur les travailleurs ayant des responsabilités familiales.