Accueil > Actualités > La visibilité de l’allaitement en tant que droit

Cette étude de Carina Stone et Julie P. Smith constate qu’une discussion significative sur l’allaitement est très largement absente de la littérature sur les droits en matière de santé sexuelle et reproductive, malgré plusieurs instruments internationaux clés des droits de l’homme qui protègent les droits des femmes en matière d’allaitement. De même, l’allaitement est presque invisible dans la littérature sur la budgétisation tenant compte du genre et visant à valoriser et compenser le travail non rémunéré des femmes. Et ce, bien que l’allaitement soit un exemple archétypique de différenciation à laquelle les femmes et les parents sont confrontés lorsqu’ils ont un bébé, et des désavantages financiers lorsqu’on prodigue des soins non rémunérés.

Le manque d’attention portée à l’allaitement dans l’espace de plaidoyer sur le genre est préoccupant, car il représente une occasion perdue de plaider pour l’allègement des contraintes économiques et sociales pesant sur les femmes qui allaitent, ainsi que pour assurer le soutien social nécessaire à l’autonomie reproductive des mères et des soignants qui souhaitent que leur enfant soit allaité. De même, pour les défenseurs de la santé publique, une approche genre de l’allaitement est essentielle pour augmenter les taux d’allaitement optimaux, étant donné que les structures institutionnelles qui dévalorisent le travail de soin et l’allaitement et qui, par conséquent, fournissent un soutien inadéquat, sont une raison majeure pour l’introduction de substituts du lait maternel [59].

Le bien-être, l’autonomie et la santé des femmes ainsi que des nourrissons et de leurs familles dans le monde entier dépendent de la levée de ces contraintes. Comme l’indiquait le rapport des Nations unies sur le développement en 1999 :

« Le soutien mutuel entre humains est essentiel pour la cohésion sociale et une communauté forte. Il est également essentiel pour la croissance économique. Mais le marché n’offre que peu d’incitations et de récompenses pour cela… Les familles, les nations et les entreprises ont profité du travail d’assistance fourni principalement par les femmes, non rémunéré ou sous-payé » ([60], p7).

Les préjugés sexistes au sein des systèmes statistiques économiques actuels ont conduit à l’invisibilité, dans les cadres macroéconomiques, du travail non rémunéré des ménages, malgré ses contributions économiques importantes, ce que la budgétisation sensible au genre cherche à mettre en évidence. Dans la littérature économique sur la santé, le travail non rémunéré lié à l’allaitement est particulièrement invisible ([61], p480), bien que, selon une étude majeure,  » l’absence d’allaitement [soit] associée à… des pertes économiques d’environ 302 milliards de dollars par an  » ([17], p491). L’allaitement reste constamment invisible dans le cadre du travail dans le domaine de la procréation et des soins, malgré ses importantes contributions économiques et sociales.

Alors que de nombreuses femmes et parents aspirent à allaiter exclusivement leur enfant selon les recommandations de l’OMS, les désavantages économiques et sociaux causés par le manque de soutien social et financier de la part du gouvernement et de la société signifient que beaucoup ne sont pas en mesure de réaliser ce désir [62]. Les mères marginalisées et à faibles revenus sont plus susceptibles d’être employées à des tâches qui ne favorisent pas l’allaitement, et en raison des différences raciales dans les types d’emploi, les femmes de couleur, et leurs enfants, sont particulièrement touchés par le manque de soutien structurel à l’allaitement [63]. Ceci représente un exemple clair d’interférence avec l’autonomie reproductive et corporelle. Par conséquent, la protection, la promotion et le soutien de l’allaitement et de la dyade interdépendante mère-nourrisson doivent être prioritaires dans le cadre des droits de l’homme, et la nécessité de financer des politiques et des programmes de soutien doit être mise en évidence dans les futures analyses budgétaires de genre.

La visibilité de l’allaitement maternel en tant que droit à la santé sexuelle et reproductive : une revue de la littérature pertinente– Carina Stone et – Julie P. Smith International Breastfeeding Journal volume 17, numéro d’article : 18 (2022)https://doi.org/10.1186/s13006-022-00457-w

Références

Crédit Photo : https://genderwatch2018.org/breastfeeding-campaign-trail-means-moms-running-2018/